Plus
infos
miniature boire de l'eau de mer
italiano español français Русский

Si vous voulez voir le menu d'informations, cliquez sur "Plus infos" ou utilisez votre téléphone en position horizontale.

Vérités sur le cœur et l’hypertension

(Article pas encore corrigé par un français)

(l’inutilité des « stents » , « by-pass » (pontages)… et le cœur n’est pas une bombe)

Même si les artères coronaires sont bloquées, rien ne se passe

Un médecin allemand pratiquant la médecine officielle explique sur son site internet que le cœur continue de fonctionner normalement même si une (ou plusieurs) de ses artères est complètement bloquée.

Parce que :

  1. Les artères coronaires ne sont pas comme les racines d’un arbre, qui ne communiquent pas entre elles, mais il existe une communication entre elles.

  2. Le corps est capable de produire (dans quelques jours, une semaine) des conduits alternatifs à celui bloqué.

    stenose artère coronaire

Et cela est démontré par une vidéo (très claire) d’un cœur battant normalement (vu en radiographie), avec un blocage total d’une artère importante.

La vidéo peut être visionnée sur son site Web ou directement sur YouTube (vers le deuxième 14 c’est quand on montre ça).

Dans la vidéo, il explique qu’on voit si bien les artères parce que le sujet a été injecté avec un produit de contraste. Vers la seconde moitié de la vidéo, on voit (et explique) comment ce liquide est injecté dans la partie supérieure du cœur et s’avance un peu vers le site du rétrécissement sans l’atteindre. Mais ensuite, par surprise, le produit de contraste apparaît après le rétrécissement et s’avance vers lui et dans la direction opposée. C’est-à-dire que, par les artères collatérales, le liquide de contraste (et le sang) est capable de « sauter » l’obstruction et d’irriguer normalement le cœur au-delà. (Les artères collatérales ne se voient pas bien dans la vidéo, car la caméra est focalisée sur le plan de l’obstruction et le reste est flou).

- - -

Sur son site Web, il dit que, dans le cas d’un blocage soudain d’une artère coronaire (sans donner plusieurs jours au corps pour produire des canaux alternatifs), une crise cardiaque se produirait, mais le Dr Hamer dit que cela a été expérimenté avec chiens et n’a pas eu lieu (voir texte intégral dans la note ci-dessous).

- - -

Le corps béni que Dieu nous a donné a un fonctionnement bien meilleur, beaucoup plus « intelligent », que ce que nous expliquent les manuels de médecine officiels.

Le cœur n’est pas une bombe

(Ce n’est pas une pompe conventionnelle comme celle d’un puits dans lequel la pompe pousse de l’eau)

Le Dr. Torrent-Guasp découvrit qu’elle fonctionne comme une sorte de ressort qui tourne et se détourne (comme ceux des montres-bracelets mécaniques). C’est un muscle qui tire principalement parti de sa caractéristique d’élasticité, et non de la force qu’il peut exercer (contrairement au reste des muscles du corps, qui sont utilisés pour se contracter, en raison de la force qu’ils peuvent exercer).

Le cœur fonctionne comme une « pompe à bélier », un « bélier hydraulique ». Une pompe à bélier fonctionne à la pression de l’eau d’un courant principal (sans électricité). Grâce à cette pression, il parvient à détourner et à soulever une petite partie de celle qui passe dans le conduit principal. Dans le bélier hydraulique, il y a aussi un élément qui se contracte et se dilate : c’est une chambre étanche à l’air.

Dans le cas du cœur, ce sont les capillaires de tout le corps qui font la pression qui déplace le sang vers le cœur. Le cœur reçoit toute l’onde de pression qui passe par les veines et la renvoie par les artères.

Si le cœur ne pousse pas, il ne “travaille” pas, n’est-il donc pas inutile ce qu’il fait ? Les veines ne pourraient-elles pas envoyer directement le sang aux poumons et que ce sont eux qui la renvoient aux artères ? Peut-être que ce serait demander aux poumons de faire trop de choses, et donc Dieu a fait que le cœur assure la fonction d’échange entre les veines et les artères en faisant passer le sang à travers lui.

À propos de la pression artérielle, l’hypertension

La prise des médicaments contre l’hypertension ne peut pas être arrêté brusquement d’un jour au lendemain.

Il est important d’arrêter de prendre du sel raffiné (présent dans de nombreux aliments préparés, à commencer par le pain), et de prendre le sel le plus naturellement possible (« sel de mer »). En Europe, le « sel de mer » est pratiquement identique au sel raffiné, ce n’est peut-être pas le cas dans d’autres pays.

Ce que dit le Dr Kondo Makoto à propos de l’hypertension

Le Dr Kondo Makoto, auteur de best-sellers au Japon, dans son livre « 47 conseils pour ne pas se faire tuer par un médecin – le moyen de vivre une vie plus longue et en bonne santé en prenant distance par rapport aux soins médicaux et aux médicaments. », il dit, parlant de l’hypertension, dans son chapitre 4, intitulé « Vous ne pouvez pas dire que la pression artérielle de 130 est maladie »:

« En 1998, le système de santé japonais avait fixé à 16 / 9,5 le seuil d’une pression artérielle normale. Puis, sans raison claire, ils l’ont abaissé à 14 / 9. Selon la limite de 1998, il y avait 16 millions de Japonais hypertendus. Avec la nouvelle limite, ils sont passés à 37 millions.

En 2008, ils ont décidé que les diabétiques ou ceux souffrant de problèmes rénaux, âgés de 19 à 64 ans et présentant une pression supérieure à 13 / 8, devraient également être considérés comme hypertendus (et recevoir un traitement).

Dans 90 % des cas, l’origine de l’hypertension est inconnue et rien n’indique que l’abaissement de la limite de pression artérielle réduise le taux de mortalité ou le taux de maladies cardiovasculaires ou cérébrales (accidents vasculaires cérébraux).

À mesure que les gens vieillissent, les parois des veines et des artères deviennent plus rigides, moins élastiques et le sang arrive plus difficilement à leur destination. Le corps soulève la pression pour contrer ces circonstances et pour que le sang atteigne le cerveau ou la pointe des pieds. Par conséquent, la prise de médicaments antihypertenseurs peut provoquer une démence ou une boiterie.

Une étude a été menée en Finlande sur 512 hommes et femmes entre 75 et 85 ans ne prenant pas de médicaments antihypertenseurs. Il a été observé que ceux qui avaient plus de 80 ans et subissaient une pression supérieure à 18 ans mouraient moins que la moyenne ; et ceux qui étaient 14 ou moins sont morts plus que la moyenne. Malgré cela, au Japon, on considérait toujours que les personnes de plus de 13 étaient hypertendues et devaient prendre des médicaments.

En 1998, au Japon, les ventes d’antihypertenseurs s’élevaient à 1,5 milliard de dollars. En 2008, les ventes ont dépassé 7,5 milliards de dollars. En abaissant la limite de pression, les ventes ont été multipliées par cinq. La méthode semble avoir beaucoup de succès (pour les entreprises pharmaceutiques).

Beaucoup de ceux qui ont participé à cette décision ont reçu beaucoup d’argent des compagnies pharmaceutiques. Par exemple, certains membres du groupe japonais sur les normes du métabolisme de 2005, qui a également élaboré le guide sur la pression artérielle, étaient des médecins de 11 universités publiques et privées. Au cours de la période 2002-2004, ils ont reçu une contribution totale de 1 000 millions de dollars des sociétés pharmaceutiques qui fabriquent des antihypertenseurs. »

Source (en anglais) : cet article

L’utilisation de l’eau de mer

Pour ce qui a déjà été dit, il est préférable de cuisiner avec de l’eau de mer ou, à défaut, avec du sel autant naturel que possible (meilleur marin que raffiné). Avec cela, nous profitons (avec de l’eau de mer) ou endommageons le moins possible (avec du sel de mer), sur le corps.

Et avec cela, le corps fera de son mieux pour nous (si nous le permettons, si nous savons comment lui comprendre, comment les découvertes de ces médecins nous aident).

En plus de cuisiner avec elle, évidemment, nous pouvons aussi le boire.

Spécifique pour l’hypertension

L’eau de mer est diurétique. De plus, il fournit ce dont le corps a souvent besoin (minéraux et oligo-éléments) pour vous détendre. La relaxation et la diurèse sont deux facteurs (naturels) qui tendent à réduire la pression. (Un autre est la chaleur et la relaxation mentale consciente).

Spécifique pour les maladies cardiaques

Il existe des remèdes naturels (herbes, teintures, aliments) produisant le même effet que les médicaments anticoagulants. Si vous prenez ces médicaments, il est possible d’essayer de les remplacer par ceux-ci et de continuer à subir des analyses de sang.

Remarque : ce que le Dr Hamer a dit à propos des obstructions coronaires

« Quel cardiologue n’a pas eu à voir des patients présentant une obstruction totale d’une, voire de deux des trois principales artères coronaires et qui vivent néanmoins bien et qui sont aussi capables de travailler ?. Même lorsque les artères sont bouchées, l’approvisionnement en sang du cœur est assuré par des conduits alternatifs. Il n’est évidemment pas recommandé que ces patients s’adonnent au sport de la compétition, mais leur espérance de vie leur promet un troisième âge prolongé.

J’ai vu des cas de ce type et lors d’une dissection vivante, un coronaire a été lié sous anesthésie sans que l’animal ait eu une crise cardiaque au réveil. Après un certain temps, l’expérience dans les deuxième et troisième artères coronaires peut être répétée. Dans l’intervalle, il se forme des conduits collatéraux qui prennent en charge et maintiennent l’irrigation du myocarde, et l’animal ne subit pas d’infarctus. Un jour, il semblera incompréhensible qu’aucun chercheur ne se soit arrêté de remettre en question ce phénomène, de se demander s’il ne pouvait y avoir d’autre chose en jeu que la simple obstruction d’une artère coronaire. « La crise cardiaque, maladie de l’âme ». Conférence du Dr. Hamer à l’Université de Vienne le 6 décembre 1984.

Si nous sommes croyants (notre vie est dédié à Dieu, quel que soit notre état), toutes les peines que nous subissons (même les plus petites) et difficultés de la vie que (avec la grâce de Dieu) nous surmontons pour continuer à vivre et donc faire Sa volonté, son mérites additionels pour la vie éternelle. Grand joie face aux difficultés et croix!

Mentions légales      
Haut de page